Articles

Affichage des articles du mai, 2012

De l'urbanisme à Kigali

Image
Lors de mes récentes pérégrinations sur Facebook, je suis tombé sur une photo qui a pas mal tourné dans mes contacts de Kigali, représentant l'évolution urbaine de la ville en une dizaine d'années. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le changement est impressionnant. Voyez vous-mêmes :

Impressionné par l'évolution, et afin de contribuer à mon échelle à déconstruire l'image négative du Rwanda en occident, j'ai à mon tour partagé l'image en commentant "good job Rwanda". Deux réactions m'ont donné envie de poster un billet sur l'urbanisation à marche forcée que les autorités impriment à Kigali. La première vient d'Alex, un ami Français depuis rentré au pays et qui faisait son service civique au comité national olympique rwandais : "question débat : est-ce forcément signe de good job?". La seconde vient de Mirko, un consultant italo-français passé par Kigali pour une mission d'un peu plus de deux mois : "je pré…

Classe politique cherche renouveau désespérément. Candidats non sérieux s'abstenir.

7 mai 2012. Le réveil sonne, on regarde l’heure, 7h30. On se prend à espérer – comme tous les matins d’ailleurs – que 5 minutes de semi sommeil en plus seront salvatrices. 7h35, les notes aiguës du réveil nous tirent finalement des bras de Morphée. Un café, un toast, des grommellements en guise de paroles jusqu’à ce qu’une bonne douche achève de nous réveiller. Un pantalon, une chemise, et en route pour le boulot. Bref, un lundi matin comme les autres. Ce qui pensaient que le changement, c’était maintenant, commencent à se raviser.
Au terme d’une campagne à mon sens calamiteuse, c’est donc François Hollande qui l’a emporté sur Nicolas Sarkozy. Le lundi 7 mai, la France se réveille socialiste. La dernière fois, c’était il y a presque 20 ans… Pour être honnête, je me rappelais pas trop de ce que ça faisait. Je vais vous le dire : c’est bizarre en fait. Pendant cinq ans, j’ai enduré les pathétiques tribulations de notre président, qui n’en finissait pourtant plus de nous assurer qu’il …